Archives de catégorie : Nos manifestations

Séminaire, Le corps des domestiques

Séminaire du groupe de recherche interdisciplinaire sur les domesticités.

L’atelier du 18 novembre 2021, Le corps des domestiques, a lancé le séminaire du Gridom.

Le programme poursuit la réflexion sur les corps au travail de celles et ceux qui s’exposent pour prendre soin de notre monde, pour faire tenir nos vies. Travailleurs et travailleuses des classes populaires, les nourrices, aides ménager·es, auxiliaires de puériculture, assistantes maternelles, aides de vie sont ces personnes souvent effacées de la compréhension du passé comme du présent. Il s’agit pour nous de mettre en lumière leurs modes d’existence et d’expérience sensibles, de problématiser leur place dans les rapports sociaux, en les réinscrivant dans une histoire des corps subalternes, déployée dans un espace mondialisé et sur une séquence chronologique large, du XIXe siècle à nos jours.

Pour les séances de 2022, alternerons la présentation de recherches en cours et, à partir de matériaux visuels, une réflexion collective sur les visibilités des domesticités.

Continuer la lecture de Séminaire, Le corps des domestiques

AAC Le corps des domestiques

LE CORPS DES DOMESTIQUES

Atelier de recherche du Groupe de recherche interdisciplinaire sur les domesticités

18 novembre, MSH Paris Nord

Edith Mendoza, travailleuse domestique philippine aux États-Unis, membre du National Domestic Workers Alliance.

Photo: Sharif Hamza pour le New York Times, 21 février 2019

Introduction

Au paroxysme de la première vague épidémique, alors que s’impose à tous de rester chez soi, de mettre sa vie en suspens pour se protéger et protéger les autres, des hommes et des femmes continuent pourtant de devoir s’exposer pour prendre soin de notre monde. Aux côtés du personnel hospitalier et enseignant, ils sont ces travailleurs et ces travailleuses des classes populaires invisibles qui font tenir nos vies : aides ménagères, auxiliaires de puériculture, assistantes maternelles, aides de vie. Ils sont aussi souvent de celles et de ceux qui n’ont pas le choix des conditions de leur travail et subissent de plein fouet la contrainte des politiques économiques. Ils sont enfin, ces hommes et ces femmes aux corps vulnérables, éprouvés par les métiers précaires et pénibles du soin et du lien aux autres, et dont la crise de la covid-19 vient révéler le poids des tâches qui leur incombent, au péril de leur santé.

Parce qu’ils sont ces individus que trop souvent l’histoire ne retient pas dans sa compréhension du passé comme du présent, cet atelier a pour ambition de mettre en lumière leurs modes d’existence et d’expérience sensibles et le rôle qu’ils assurent pour faire tenir nos sociétés. Il s’inscrit dans le cadre d’un projet soutenu par la MSH Paris Nord sur les corps et les affects des subalternes du soin, et porté par le Groupe de recherche interdisciplinaires sur les domesticités. Il constitue également la séance inaugurale d’un séminaire consacré à ces mêmes thématiques.

Pour ces premières rencontres, nous avons retenu deux axes prioritaires pour guider nos discussions et constituer les deux temps de cette journée :

– Un axe épistémologique centré sur les mécanismes et les dispositifs qui ont historiquement invisibilisé l’expérience sensible des subalternes du soin à l’enquête

– Un axe centré sur les corps et les affects de ces « classes serviles », sur leur exposition (aux dangers, aux épidémies, au mépris, aux répressions) et leur traitement politique et symbolique.

Continuer la lecture de AAC Le corps des domestiques